Agnès Martin-Lugand ♥ : Ma romancière de coeur

 

Ce qui me pousse aujourd’hui à vous écrire c’est la bonne nouvelle que je viens de lire sur la page Facebook d’Agnès Martin-Lugand.

27545109_1956613907685386_9080491867242182034_n

« A la Lumière du petit matin » sortie aux éditions Michel Lafon le 29 mars prochain…. Quel beau titre, alors à vos agendas pour ne pas louper cette sortie.

J’ai déjà dévoré :

♦   Les gens heureux lisent et boivent du café

« Ils étaient partis en chahutant dans l’escalier. J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux. »
Diane perd brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre.
Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence.
C’est peut-être en foulant la terre d’Irlande, où elle s’exile, qu’elle apercevra la lumière au bout du tunnel. »

Mon avis : j’ai beaucoup pleuré… c’est un roman qui parle de reconstruction, alors il nous fait sourire et parfois pleurer en même temps. C’est une histoire qui pourrait arriver à m’importe qui alors on y est forcément sensible…

♦   La vie est facile, ne t’inquiète pas, Suite de « Les gens heureux lisent et boivent du café »

« Alors que j’étais inconsolable, il m’avait mise sur le chemin du deuil de mon mari. J’avais fini par me sentir libérée de lui aussi. J’étais prête à m’ouvrir aux autres. »

Depuis un an que Diane est rentrée d’Irlande, elle a tourné la page sur son histoire tumultueuse avec Edward, bien décidée à reconstruire sa vie à Paris. Avec l’aide de Félix, elle s’est lancée à corps perdu dans la reprise en main de son café littéraire.
C’est là, aux « Gens heureux lisent et boivent du café », son havre de paix, qu’elle rencontre Olivier. Il est gentil, attentionné, et surtout il comprend son refus d’être mère à nouveau. Car Diane sait qu’elle ne se remettra jamais de la perte de sa fille.

Pourtant, un événement inattendu va venir tout bouleverser : les certitudes de Diane quant à ses choix, pour lesquels elle a tant bataillé, vont s’effondrer les unes après les autres.

Aura-t-elle le courage d’affronter un autre chemin ? »

Mon avis : une belle suite pour ce deuxième ouvrage dans lequel nous sommes littéralement transportés dans l’univers de Diane et de ses fantômes passés. Les personnages sont très attachants. Il m’a été très difficile de ne pas le lire d’une traite. Tous les moyens étaient bons pour ouvrir ce livre…

♦   Entre mes mains le bonheur se faufile

« Depuis l’enfance, Iris a une passion pour la couture. Dessiner des modèles, leur donner vie par la magie du fil et de l’aiguille, voilà ce qui la rend heureuse. Mais ses parents n’ont toujours vu dans ses ambitions qu’un caprice : les chiffons, ce n’est pas « convenable ». Et Iris, la mort dans l’âme, s’est résignée.
Aujourd’hui, la jeune femme étouffe dans son carcan de province, son mari la délaisse, sa vie semble s’être arrêtée. Mais une révélation va pousser Iris à reprendre en main son destin. Dans le tourbillon de Paris, elle va courir le risque de s’ouvrir au monde et faire la rencontre de Marthe, égérie et mentor, troublante et autoritaire…
Portrait d’une femme en quête de son identité, ce roman nous entraîne dans une aventure diabolique dont, comme son héroïne, le lecteur a du mal à se libérer. »

Mon avis : on change de registre, mais on s’accroche dès la première page. J’aime la couture alors ma critique sera certainement biaisée. Histoire envoutante où Iris est prise au piège chez Marthe. Un peu déçue car il se lit très vite et la fin est un peu facile.

♦   Désolée, je suis attendue

« Yaël ne vit que pour son travail. Brillante interprète pour une agence de renom, elle enchaîne les réunions et les dîners d’affaires sans jamais se laisser le temps de respirer. Les vacances, très peu pour elle, l’adrénaline est son moteur. Juchée sur ses éternels escarpins, elle est crainte de ses collègues, et ne voit quasiment jamais sa famille et ses amis qui s’inquiètent de son attitude. Peu lui importe les reproches qu’on lui adresse, elle a simplement l’impression d’avoir fait un autre choix, animée d’une volonté farouche de réussir.
Mais le monde qu’elle s’est créé pourrait vaciller face aux fantômes du passé. »

Mon avis : cette femme qui s’oublie dans son travail et pour laquelle on éprouve un attachement particulier va nous faire vivre son histoire à 1000% ! Jolie fin mais soudaine, car on en veut encore plus…

♦   J’ai toujours cette musique dans la tête

« Yanis et Véra ont la petite quarantaine et tout pour être heureux. Ils s’aiment comme au premier jour et sont les parents de trois magnifiques enfants. Seulement voilà, Yanis, talentueux autodidacte dans le bâtiment, vit de plus en plus mal sa collaboration avec Luc, le frère architecte de Véra, qui est aussi pragmatique et prudent que lui est créatif et entreprenant. La rupture est consommée lorsque Luc refuse LE chantier que Yanis attendait. Poussé par sa femme et financé par Tristan, un client providentiel qui ne jure que par lui, Yanis se lance à son compte, enfin.
Mais la vie qui semblait devenir un rêve éveillé va soudain prendre une tournure plus sombre. Yanis saura-t-il échapper à une spirale infernale sans emporter Véra ? Son couple résistera-t-il aux ambitions de leur entourage ? »

Mon avis :  vous allez me trouver ennuyeuse mais j’ai adoré ! On rentre rapidement dans cette histoire où on comprend vite que ce qui arrive a Yanis est « trop beau pour être vrai ». On vie cette histoire comme eux…

 

Je suis vraiment pressée de pouvoir lire son prochain roman. Si la magie continue, je sais que je ne vais pas être déçue. Ce sont des livres qui nous suivent. Les histoires peuvent paraitre plutôt simples, certains dénouements plutôt rocambolesques mais c’est du bonheur. Une jolie collection pour rejoindre votre bibliothèque.

Alors, quel est votre avis ?

☆ A très bientôt ☆

☆ la TagaBoune ☆

 

Une réflexion sur “Agnès Martin-Lugand ♥ : Ma romancière de coeur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s